La méthode “Rapid Recovery Care” by Adone

Temps de lecture : 3 minutes

 

Le concept de Rapid Recovery Care consiste à évaluer les difficultés d’un projet en un temps minimum, de faire émerger les axes d’amélioration et les moyens à mettre en place pour garantir la réalisation complète du projet.

 

De la crise sanitaire à la crise économique

 

En effet, aujourd’hui, plus que jamais, les entreprises sont challengées sur leurs dépenses. Pour autant, les projets doivent aboutir, la vigilance sur leur résultat est accrue et l’erreur n’est plus permise.
[Etude Pulse of the profession 2018 du Project Management Institute (PMI) réalisée auprès de 5 402 entreprises]

70% des projets ont tendance à dériver, les causes étant principalement :

  • Un changement dans les priorités de l’entreprise (39%) ;
  • Un changement dans les objectifs du projet (37%) ;
  • Une collecte erronée des exigences (35%).

Selon le PMI (Project Management Institut), différentes études ont démontré que les difficultés d’un projet sont constatées dans les dernières phases du projet, au moment où la cadence s’accélère et la marge de manœuvre se réduit.

 

La méthode “Rapid Recovery Care” by Adone

 

Adone Conseil vous propose de conduire un Recovery Care en 5 étapes à travers 10 jours* d’immersion d’un Recovery Manager au cœur même du projet.

 

Étape 1 : Cadrer le rapid Recovery care

 

  • Définir la mission avec le donneur d’ordre/client
  • Appréhender le contexte du projet et ses points sensibles
  • Établir le premier contact avec l’équipe projet
  • Partager le constat commun avec la direction
  • Déterminer l’approche du Recovery Care
  • Cadrer et valider l’approche du Recovery Care
  • Nommer un comité adhoc restreint

À l’issue de cette première étape, le mandat de la direction est indispensable pour assurer le succès du Recovery Care.

 

Étape 2 : Définir la stratégie d’évaluation du projet

 

  • Identifier les parties prenantes et sponsors à interviewer
  • Récolter les données du projet : documentation contractuelle, cadrage du projet, enjeux, organisation, planning, budget, indicateurs
  • Établir une stratégie d’immersion et communication à l’équipe projet

Cette étape se conclut par la formalisation d’un plan d’action permettant de mener « l’état des lieux » du projet.

 

Étape 3 : Réaliser l’évaluation du projet

 

  • Mener les interviews planifiées
  • Analyser les données récoltées
  • S’immerger dans le projet

Une analyse minutieuse de la documentation permettra de mettre en évidence les optimisations de management de projet et les bonnes pratiques à mettre en place pour relancer le projet.

 

Étape 4 : Définir le Rapid Recovery care

 

  • Établir le diagnostic avec plan de recommandations actionnable
  • Présentation au comité restreint pour décision
  • Mise en application du plan retenu

À ce stade de l’évaluation, une soutenance rendra compte de l’effort à fournir pour relancer le projet, l’achever conformément aux attentes initiales, et des moyens à mettre en œuvre pour y parvenir.

 

Étape 5 : Conduire le Rapid Recovery care

 

Pour s’assurer du rétablissement du projet, un pilotage micro du Rapid Recovery Care doit être mis en place :

  • Revue des actions à 3 semaines et de la charge associée
  • Analyse des indicateurs et des risques
  • Mise en place d’actions correctives
  • Ce pilotage doit être maintenu jusqu’à rétablissement du projet.

 

*La période nécessaire pour mener le Rapid Recovery Care, estimée en moyenne à 10 jours, est à adapter selon l’ampleur du projet.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur notre accompagnement ? N’hésitez pas à contacter notre Skill Center Governance pour échanger sur vos projets.