Black Friday 2018 : va-t-on vers un nouveau record de vente ?

Temps de lecture : 1 minute

 

Le “Black Friday”: qu’est-ce que c’est ?

Le terme Black Friday désigne le lendemain du repas du jeudi de Thanksgiving aux Etats Unis. C’est aussi le jour où les retailers sortent du rouge et passent dans le « noir ». Le Black Friday est devenu un grand jour de soldes pour lancer la saison des achats de fin d’année. Plus récemment, les géants de l’Internet ont créé le « Cyber Monday » le lundi suivant le Black Friday et prolongeant ce dernier sur Internet.

 

L’impact du Black Friday

Aux Etats Unis, du 1er au 27 novembre 2017, les revenus pour les achats en ligne ont atteint 50 milliards de dollars, soit une croissance de 16,8 % comparé à 2016.

Le chiffre d’affaires du e-commerce a battu un record lors de ces quatre jours de shopping :

  • Le Black Friday a généré 5,3 milliards de dollars, soit une hausse de 16,9% par rapport à 2016.
  • La journée de Cyber Monday a enregistré à elle seule 6,59 milliards de dollars. C’est 1 milliard de plus que l’an dernier. Ce résultat est le plus haut score jamais enregistré pour une journée de vente en ligne.
  • La part du mobile dans ces achats représente 47,4 % du total des visites et 33,1 % du chiffre d’affaires.
  • Black Friday américain a engendré une hausse de 112% des visites sur les sites marchands.

 

Le Black Friday en France

Le Black Friday a définitivement réussi son arrivée en France et ses résultats dépassent les attentes des e-commerçants.

En 2016, 15 millions de Français avaient participé à ces soldes. Ce chiffre est aujourd’hui aussi important qu’à l’ouverture des soldes hivernales.
Le panier moyen reste cependant encore bien loin de ceux obtenus aux États-Unis : les français ont dépensé en moyenne 118 € contre environ 335 dollars aux US.

Voulant surfer cette vague, Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, La Redoute, Rue du Commerce et Showroomprivé ont lancé les French Days qui se sont déroulées en 2 vagues ( du fin avril puis fin septembre). Plus de 90 marchands ont rejoint l’opération, dont ASOS, Carrefour, Kiabi, Sarenza ou encore Monoprix et Amazon.

Les résultats de ces French Days sont pourtant décevants. La fréquentation des sites est bien en très légère hausse (+15% par rapport aux deux semaines précédentes), mais reste “similaire à la fréquentation du lundi de la rentrée des classes” par exemple. Pour rappel, le Black Friday américain avait généré une hausse de 112% des visites.

 

Le Black Friday et votre site marchand

Pour les e-commerçants, cet événement est donc incontestablement synonyme de résultats en forte croissance, mais s’accompagne également de son lot d’angoisses : erreur de prix ou d’assortiment sur le site, paiement indisponible ou plateforme au ralenti.

Nous ne saurions trop vous conseiller d’anticiper au maximum cet événement:

  • Optimisez votre SEO pour le Black Friday (landing page dédiée, sitemap à jour par exemple)
  • Évitez au maximum les mises en production avant le début de cette opération commerciale.
  • Testez vos parcours d’achat de vos sites web et mobile ou de votre application.
  • Testez le comportement de votre plateforme en réalisant des tests de montée de charge pour simuler le trafic. Optimisez et re-testez. Vos serveurs doivent tenir la charge de ces pics de visites.

Une plateforme prête et stable vous garantira d’être serein pour affronter ces soldes tant attendues par les internautes.